Vous êtes avocat et pensez à créer un site web pour votre cabinet, dans le but d’attirer de nouveaux clients ? Voici quelques astuces pour créer un site réussi, efficace et pas trop chronophage.

Identifier les cibles de votre site

Avant même de penser au design ou au contenu de votre site, il vous faut identifier les personnes que vous souhaitez toucher.

Qui sont les “utilisateurs finaux” que vous devez cibler ?

  • Prospects : bien sûr, il s’agit du premier groupe de personnes que vous devez atteindre. Ainsi, vous devez montrer votre expertise, indiquer une biographie détaillée, expliquer dans quels domaines vous pratiquez le droit, inclure des références, etc.
  • Recommandations d’amis ou familles, d’avocat à avocat et clients actuels : si un ami vous recommande à quelqu’un, il est très probable que cette personne se renseignera un peu à votre sujet avant de vous contacter. Assurez-vous d’intégrer beaucoup de cas, recommandations et témoignages sur votre site, afin de convaincre cette cible de vous appeler. Aussi, prenez soin de mettre régulièrement à jour le contenu de votre site, notamment via la rubrique “actualités”, car vos clients actuels doivent être informés des changements dans votre cabinet, et plus généralement des changements dans le domaine du droit que vous pratiquez.
  • Networking : si vous envisagez d’étendre votre cabinet, cela pourrait être malin d’ajouter du contenu pour “vendre” votre cabinet, publier des offres d’emplois et stages, tout en indiquant les informations de contact très clairement.

Créer un site par vous-même

Pour créer un site web par vous-même, en tant qu’avocat indépendant ou pour votre cabinet, il existe quelques étapes à suivre :

1. Choisir un nom de domaine et un hébergement

La première chose à faire est de choisir votre nom de domaine. Il doit décrire votre cabinet, être facile à épeler et se termine préférablement par .com (c’est le plus facile à mémoriser).

Une fois que vous avez choisi votre nom de domaine, et vérifié sa disponibilité, il est temps de l’acheter.

La plupart du temps, vous pourrez acheter le nom de domaine et l’hébergement au même endroit et au même moment.

Cette étape constitue la première étape dans le processus de création de site Internet : n’hésitez pas à vous faire guider si vous en ressentez le besoin.

2. Définir un budget

Comme vous le découvrirez bientôt, il peut être plutôt coûteux de créer son site Internet. C’est pourquoi nous vous conseillons d’établir un budget dès le début du projet, en réfléchissant au montant que vous êtes prêt à dépenser.

Selon nous, découpez le budget en 3 postes principaux :

  • Achat du nom de domaine,
  • Frais d’hébergement et maintenance du site,
  • Design et développement du site Internet.

Conseil bonus : Gardez à l’esprit que vous devez définir un budget pour la première année, puis pour les coûts au long cours : vous aurez probablement de nouvelles dépenses à effectuer pour mettre à jour le design et le contenu du site, après le lancement de la première version de votre site.

3. Créer le contenu

Vous voici peut-être à l’étape la plus agréable dans la création de votre site web : le contenu.

Tout d’abord, vous devez choisir un template pour votre site Internet, très probablement avec WordPress. A moins que vous ne choisissiez un site au design entièrement personnalisé.

Ensuite, réfléchissez à l’arborescence de votre site : quelles pages souhaitez-vous avoir, dans quel ordre, où doit se situer le menu de navigation, etc.

Juste après ça, pensez au contenu. Le contenu presque obligatoire à avoir est une vision générale du cabinet, avec les biographies détaillées de tous les avocats et leurs domaines d’expertise et pratiques du droit.

Enfin, n’oubliez pas toutes les informations de contact : adresse, téléphone, email, formulaire de contact.

Nous nous permettons de vous recommander d’autres modules sur votre site, tel qu’une rubrique “actualités”, des témoignages de clients et un calendrier des évènements et conférences auxquelles vous ou vos confrères vont participer.

Le contenu à avoir en bonus après tout cela ? Communiqués de presse, offres d’emplois, vidéos, engagements pro bono, plusieurs langues…

Quelle alternative si vous ne souhaitez pas un site web institutionnel ?

Comme certains d’entre vous le pensent peut-être, avoir un site web institutionnel peut paraître too much ou démodé. De nos jours, il est vrai que la tendance est à moins de contenu et aux moyens plus rapides et efficaces pour entrer en contact avec le professionnel dont on a vraiment besoin.

C’est ainsi que chez Widr, nous avons pensé à une autre approche pour les avocats, pour leur permettre de promouvoir leur cabinet et attirer de nouveaux clients.

Nous avons donc créer un système simple de réservation en ligne, beaucoup moins onéreux que la création d’un site web complet. Et surtout, il est quasiment prêt à utiliser !

C’est un outil très simple, sans nom de domaine à choisir, sans solution d’hébergement à laquelle souscrire. En d’autres termes, aucun aspect technique à gérer !

Le système de gestion d’agenda et réservation de rendez-vous en ligne est simple et a été conçu pour afficher toutes les informations dont vous avez besoin à un seul endroit. Pas de blabla, rien de superflu :

  • Créez votre compte,
  • Remplissez votre profil : biographie, diplôme, domaine de pratique du droit,
  • Indiquez toutes vos informations de contact : adresse, téléphone, email,
  • Connectez votre agenda Google ou Outlook,
  • Indiquez vos créneaux libres,

C’est tout !

Facile, pratique et sans argent ni temps à investir, Widr est l’outil le plus efficace pour vous obtenir de nouveaux leads (c’est-à-dire de nouveaux clients faisant appel à vos services).

Essayez-le gratuitement ! Et si vous êtes déjà en train de créer un site institutionnel, sachez que vous pouvez toujours utiliser Widr comme outil complémentaire pour attirer de nouveaux clients.

S’assurer que son site est déontologique

Votre site ou votre page de réservation de rendez-vous en ligne est presque prêt à être mis en ligne ? Prenez juste une minute pour une dernière vérification.

En tant qu’avocat, vous êtes soumis aux règles fixées par l’Ordre et votre site doit être en conformité avec ces règles.

Vérifiez donc, plutôt deux fois qu’une, que votre site ne fait pas de publicité, n’hésitez pas à consulter le site de l’Ordre si vous avez un doute sur un point et prenez garde à bien respecter la confidentialité avocat-client lorsque vous exposez un cas ou une actualité.

Alors, qu’en pensez-vous ? Site web institutionnel bien rempli ou système de gestion d’agenda et réservation de rendez-vous en ligne, simple et efficace ? Quoi que vous choisissiez, bon courage et n’hésitez pas si vous avez des questions !